Volume
Rádio Offline
Redes
Sociais
Album de la semaine, Illinoise, Sufjan Stevens (2005) par Adrien B.
15/08/2020 08:53 em Art/Arte

Album de la semaine, Illinoise, Sufjan Stevens (2005) par Adrien B.

 

Titre : Chicago, Illinoise, Sufjan Stevens

 

Bonjour et bienvenue dans la chronique hebdomadaire la moins régulière du monde. Aujourd’hui j’aimerais vous parler d’Illinois, le cinquième album du singer-songwriter américain Sufjan Stevens, sorti en 2005. L’album fait partie d’un projet absurdement ambitieux, annoncé par le musicien en 2003, qui consistait à créer un album pour chacun des 50 états des États-Unis, entreprise à laquelle il a vite renoncé. Sufjan Stevens est né en 1975 à Detroit. Il a bénéficié d’une formation classique en hautbois et a appris la guitare au collège. A partir de ce moment, écrire des chansons devient un exercice commun pour lui. Il témoigne qu’il avait l’habitude d’en composer sur tout et n’importe quoi : les jours de la semaine, les planètes ou même les apôtres. Il raconte également qu’ayant épuisé tous les thèmes possibles, il commença une série de chansons sur les prénoms, notamment inspirées par ses réflexions suite à ce que ses parents lui aient proposé de changer son nom. Malgré cela, jamais il m’a partagé ces morceaux avec d’autres personnes, préférant les garder pour soi et les chanter seul dans sa chambre. Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà Sufjan Stevens car c’est lui a composé la chanson “Mystery of love”, qui apparaît dans la BO du film “Call me by your name” (que je vous conseille d’ailleurs).  

 

 

Illinois est un album concept qui exploite des références à de nombreux lieux, personnes ou événements marquants de l'état en question pour explorer des thèmes qui sont personnels au chanteur, tels que la mort, les sentiments amoureux ou encore la religion, le musicien étant un fervent chrétien. Stevens estime que c’est dans cet album qu’il s’est vraiment concentré sur les paroles pour la première fois. La première chanson de l’album, intitulée “Concerning the UFO Sighting Near Highland, Illinois”, fait référence au témoignage de plusieurs personnes qui auraient vu passer un triangle noir avec trois lumières dans le ciel nocturne prêt de la ville de Highland. Le morceau “John Wayne Gacy, Jr” s’inspire de l’histoire du tueur en série du même nom, surnommé The Killer Clown, parce qu’il avait l’habitude d’aller jouer le clown dans des hôpitaux pour enfants. Malgré l’horreur des 33 meurtres et viols commis par le criminel, Stevens refuse de se considérer comme supérieur moralement à celui-ci, en terminant le morceau en chantant “And in my best behavior/I am really just like him/Look beneath the floorboards/For the secrets I have hid”, comparant ainsi les cadavres de jeunes garçons enterrés sous la maison de Gacy à ses propres sentiments qu’il enfouit au fond de lui. Le chanteur a d’ailleurs déclaré dans une interview : “Nous sommes tous capables de faire ce que Gacy a fait.” 

Illinois mélange de nombreux styles musicaux et présente des compositions éclectiques, avec des influences folk, jazz, lo-fi et classique. l’album est aussi marqué par de longs passages instrumentaux, Stevens ayant lui-même joué plus de 10 instruments pendant l’enregistrement. 

 

Dans Illinois, Sufjan Stevens fait se rencontrer la douce simplicité de la folk et la sophistication orchestrale d’une symphonie classique. Il parvient à créer une harmonie à la fois intime et solennelle, intense et universelle. 

COMENTÁRIOS
NE PAS SUPPRIMER !!!
AUDIO TAG & RIGHT CLICK